25/04/10

« (…) Si votre quotidien vous parait pauvre, ne l’accusez pas. Accusez-vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeler à vous ses richesses. Pour le  créateur rien n’est pauvre ; il n’est pas de lieux pauvres, indifférents… »
(Rainer Maria Rilke)

Sem comentários: